Yann de Fareins

30 limites | Les frontières du département du Gard

À première vue, les photographies de Yann de Fareins ne semblent pas avoir grand-chose à voir avec la question du pouvoir ou celle de la souveraineté. En réalité, ces photographies de petites routes de la région centrale méridionale de la France abordent bien la question des mutations des frontières du pouvoir. Dans la mesure où les routes ont été réparées à différentes époques, leur surface marque clairement les frontières entre les différents départements. Ces traces représentent les frontières créées au début de la Révolution française entre les différentes divisions administratives et les différentes paroisses. La signalétique des petites routes indique la direction de petits villages, tandis que le réseau électrique et téléphonique relie les villages aux plus grandes agglomérations. Dans la mesure où le réseau téléphonique a en partie été remplacé par les télé- phones portables, les frontières actuelles ressortent davantage des ondes radios, qui, elles, ne laissent aucune trace sur le territoire.