Laure Vasconi

Cité Jardin de Stains | Seine-Saint-Denis
Cité du Noyers Renard à Athis Mons | Essone

Les images photographiques jouent un rôle important dans la manière dont nous définissons notre rapport aux lieux, et, plus que toutes autres, les photos de famille participent à notre définition du foyer. Ce sont des cartes cachées qui indiquent les routes que les individus ont empruntées durant leur vie. Les raisons de voyager sont nombreuses : l’économie, la guerre, la persécution ou encore le tourisme. La migration est une expérience quasi universelle, et les photographies sont faites pour voyager. Petites, légères et faciles à dissimuler, elles peuvent être emportées partout. Le projet de Laure Vasconi aborde ces images voyageuses, des images qui ont été prises par des gens qu’elle a rencontrés et qui vivent dans la périphérie de Paris. Depuis les années 1950, de grandes cités ont été construites dans les banlieues, principalement pour accueillir les nouveaux immigrants qui venaient en France dans l’espoir d’une vie meilleure. Ces photographies permettent à la fois de relier les individus entre eux et les individus aux lieux. Elles entreprennent la tâche difficile qui consiste à garder vivantes de vieilles traditions tout en rendant possible l’apprentis- sage de nouvelles significations culturelles. Elles interrogent le lieu où vous vous situez sur le territoire, le lieu où, désormais, vous vivez.p>