Cédric Delsaux

Zone de repli | Pays de Gex - Rhône-Alpes

Pendant plus de dix-huit ans, Jean-Claude Romand a fait croire à sa famille et à ses amis qu’il menait une brillante carrière de médecin pour l’Organisation Mondiale de la Santé. Pour entretenir l’illusion, il ne rentrait chez lui que le soir, après avoir passé la journée à errer en voiture dans la région de Gex. Sur le point d’être découvert, il assassina sa femme, ses deux enfants et ses parents. Au terme de son procès, il fut condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Les photographies de Cédric Delsaux ne racontent pas directement la terrible histoire de Jean-Claude Romand ; elles tentent plutôt de suggérer son état d’esprit ou sa perception du monde d’alors. Ces photographies explorent l’environnement dans lequel Jean- Claude Romand passait ses « journées de travail », voyageant toujours seul. Comment ces paysages l’influençaient-ils ? La claustrophobie affleure dans ces images, le paysage apparaît comme un piège dont il ne pouvait sortir qu’après des heures d’attente quotidienne... avant de rentrer chez lui, où un autre piège l’attendait : celui de l’image trompeuse dans laquelle il s’était lui-même enfermé.